La radicalisation menant à la violence I France-Québec

Évènements 2021 Publié le 01 octobre 2021 / Dernière mise à jour le 19 janvier 2022

Évènement en présence – 14 octobre 2021 – Lyon

La radicalisation menant à la violence au nom de l’Islam

L’évènement « La radicalisation menant à la violence au nom de l’Islam » est initié dans le cadre des Entretiens Jacques Cartier en 2019. Cette collaboration entre le Centre d’études des cultures et des religions de l’UCLy et l’Université de Montréal. Et a pour objectif d’identifier les méthodes et les outils conceptuels et épistémologiques. Afin de déchiffrer les discours, les pratiques et les évolutions spécifiques liés au recours à la violence au nom de l’islam.

Ce rendez-vous du 14 octobre 2021 à l’UCLy (Lyon) représente la 3è journée de restitution publique des travaux de cette collaboration entre l’Auvergne-Rhône-Alpes et le Québec.

Inscription + informations : pluriel@univ-catholyon.fr

La radicalisation menant à la violence au nom de l’Islam I Résumé

En premier lieu, depuis la fin des années 1970, c’est dans l’articulation entre recherche, demande sociale et exigence de sécurité, que l’intérêt général s’est renforcé sur le sujet de la radicalisation menant à la violence.

Ainsi, cet intérêt s’est accru pour l’approfondissement des études et pour l’amélioration des stratégies de prévention et d’intervention concernées par la violence commise au nom des religions. Ou encore plus récemment, au nom du nationalisme ou autres idéologies. Et plus particulièrement au nom de l’islam et de son lien avec la mouvance islamiste.

Actuellement, la littérature et l’expertise empirique nous montrent un fort accroissement des approches processuelles. Ainsi, celles-ci envisageant l’engagement dans une violence comme le résultat d’un processus de socialisation graduel, multidimensionnel et non téléologique.

Par ailleurs, de nouvelles approches s’intéressent principalement aux idéologies islamistes radicales et de leurs agents théoriques. Ceux-ci, à l’encontre des personnes impliquées directement dans la violence, représentent le dernier (ou selon la perspective, le premier) maillon de la chaîne de la radicalisation. Cela, en étant souvent en amont de cette chaîne menant à la violence, en la légitimant conceptuellement.

Programme

8h30 : Accueil
9h00 : Introduction : Patrice Brodeur et Michel Younès

9h15 : Panel 1 : Approches épistémologiques, présidente Bénédicte du Chaffaut
Islamismologie et islamologie appliquée : les dynamiques engagées : Wael Saleh, Patrice Brodeur, Ali Mostfa et Michel Younès

10h45 : Pause

11h : Panel 2 : Approches méthodologiques, président Malek Chaïeb
Analyse du discours : Bénédicte du Chaffaut
Analyse du terrain (des acteurs) : « Être radical musulman et/mais contre le terrorisme: contradiction ou paradoxe? » Haoues Seniguer
Analyse des médias : Solange Lefebvre

12h30 : Repas

14h : Panel 3 : Approches éthiques, présidente Florence Javel
La médiation philosophique, le cas d’al-Farâbi : Yosra Garmi
La médiation mystique, le cas d’al-Tirmidhi : Geneviève Gobillot
Philosophie de l’action : axiologie, de Simone Weil à Hannah Arendt, Emmanuel Gabellieri

16h : Pause
16h30 : Table-ronde
17h30 : Fin de la journée


(Re)Découvrez les échanges initiés lors du Sommet virtuel 2020 des EJC sur « La radicalisation menant à la violence au nom de l’islam ou du nationalisme : approches et enjeux épistémologiques, méthodologiques et éthiques ».