mardi 10 octobre 2023 - 09:30

L’apport des données de santé dans la transformation des parcours de soins des patients et du pilotage des établissements hospitaliers : enjeux et perspectives comparés entre la France et le Québec

Chapitre : Enjeux de l’innovation et des nouvelles technologies

Par : Hospices civils de Lyon / Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) / Université Claude Bernard Lyon 1 / Institut TransMedTech – Polytechnique Montréal

Centre international de recherche contre le cancer (OMS) à Lyon, Biodistrict de Gerland (25 avenue Tony Garnier 69007 Lyon)

La révolution du numérique en santé est aujourd’hui une réalité qui impacte en profondeur la prise en charge des patients comme les pratiques des professionnels et les organisations hospitalières. Ce mouvement, qui s’est diffusé en quelques années et que la crise sanitaire COVID-19 a accéléré (développement de la télémédecine, digitalisation massive des données patients, constitution de bases de données pour aider au diagnostic et aux soins, recours aux outils d’IA…), est considéré comme un vecteur d’innovations organisationnelles, technologiques, sociales et scientifiques majeures de nature à améliorer la qualité d’ensemble du système de santé en favorisant notamment :

  • La fluidification des parcours de soins des patients,
  • La coordination des professionnels et des établissements de santé,
  • L’accès aux soins, même à distance,
  • Le développement de nouveaux modes de prise en charge (télésurveillance, objets connectés…)
  • L’autonomisation et la responsabilisation des patients,
  • Le développement de la recherche, particulièrement à partir des données de santé,
  • L’accélération des prises en charge et le développement de la médecine 5P,
  • La transformation des pratiques professionnelles et leur sécurisation (par exemple avec l’apport des algorithmes d’intelligence artificielle dans le diagnostic et les soins).

Il pose toutefois de nombreux défis, d’infrastructures techniques et de capacités de traitement et de stockage des données à l’ère de la sobriété énergétique et numérique, d’éthique et d’intérêt démontré des nouveaux usages permis par les nouveaux outils ou les nouvelles technologiques numériques mis en place, d’humanisation des soins et de l’accompagnement des patients, de sécurité et de protection des données des personnes, d’anticipation des nouvelles compétences et des nouveaux métiers en santé désormais nécessaires, d’interopérabilité des systèmes d’information et des outils numériques pour garantir que le numérique en santé est réellement bénéfique dans la prise en charge des usagers et dans les soins.

En conséquence, s’interroger sur la réalité des impacts du numérique en santé dans les parcours de soins ressort comme une vraie nécessité, qui concerne les professionnels et établissements de santé, les patients et les citoyens, les industriels comme les pouvoirs publics. D’ailleurs, gouvernements comme agences nationales (Haute autorité de santé, agence nationale de sécurité des systèmes d’information, agence nationale de l’innovation en France, Bureau de l’Innovation du Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, Centres de recherche hospitaliers, regroupements sectoriels de recherche industrielle en santé, etc) s’intéressent de plus en plus à ce sujet, avec des programmes nationaux, des appels à projets et des plans de financement visant à favoriser le développement de véritables stratégies d’utilisation des données de santé à l’échelle hospitalière locale, régionale et nationale, s’appuyant notamment sur la mise en place d’entrepôts [de données de santé] dont la vocation est à la fois de permettre de piloter mieux les organisations hospitalières et les parcours de patients en développant des outils numériques capables de produire de l’information en temps réel voire prédictive, d’améliorer la qualité de soins par une meilleure anticipation du risque et des besoins du patient, de développer la recherche en santé et d’accélérer l’innovation numérique sous toutes ses formes (algorithmes d’intelligence artificielle, objets connectés favorisant les soins à distance…).

Le colloque proposé dans le cadre des 35e Entretiens Jacques Cartier visera à discuter et partager les enjeux et les perspectives liés au développement des données de santé et de l’innovation numérique qui en découle au sein des établissements hospitaliers et particulièrement des CHU, pour en tirer des enseignements utiles partant des expériences comparées entre France et Québec. L’objectif sera ainsi d’adresser au mieux les défis que les données de santé et l’innovation numérique soulèvent aujourd’hui, considérant la forte valeur qu’elles représentent aujourd’hui sur les plans scientifique mais également économique et industriel.

Ce colloque, organisé sur une journée, sera décliné en deux temps :

  • Une session sur la présentation comparée des enjeux que représente le développement exponentiel du numérique dans les systèmes de santé français et québécois, avec des séquences ciblées sur la construction et l’exploitation d’entrepôts de données de santé, les nouveaux métiers et les nouvelles compétences du numérique en santé, les nouveaux outils numériques et les nouveaux modes de prise en charge des patients (télésanté, objets connectés), les exigences renforcées de sécurité (infrastructures, données), l’émergence de solutions plus communicantes avec les patients ou favorisant les collaborations interprofessionnelles larges au service du patient
  • Une séquence de discussion sur les nouvelles formes de valeurs créées par l’utilisation des données de santé et le développement des innovations numériques dans l’écosystème des soins et de l’hôpital, en mettant l’accent sur les opportunités qu’une telle dynamique fait émerger ; développement de nouvelles formes de partenariat avec les industriels, renforcement de la capacité à incuber puis valoriser les projets portés par les équipes hospitalières, affirmation de nouvelles responsabilités managériales, nouvelles questions éthiques et politiques, notamment celles de la souveraineté du stockage des données ou de l’évaluation de la valeur économique qu’elles représentent

Les expériences croisées entre France et Québec permettront de nourrir les réflexions stratégiques sur la thématique des données de santé et d’identifier les potentialités de partenariats et de collaborations à développer.

Programme

Séquence 1

Accélérer la transformation des soins et du système de santé par les technologies et les innovations numériques : l’indispensable stratégie de données de santé à l’hôpital

Les données de santé sont partout, multiples dans leur format et dans leurs sources d’origine, doivent être organiser pour servir la transformation du système de santé

Accueil des participants à partir de 9h30

9h30 à 9h45 : Ouverture du colloque 

Structurer la politique et l’utilisation des données de santé

Comment s’organiser pour y répondre : regards comparés entre la France et le Québec/le Canada

9h45 à 10h15 : Construire et utiliser des entrepôts de données de santé dans les établissements de santé : comparatif d’expériences France/Québec 

Exposés-conférences

  • Le projet D2H : vers la création d’un hub régional d’EDS entre les 4 CHU de la région Auvergne-Rhône-Alpes 
  • Le projet CITADEL du CHUM

Intervenants

  • Jean-Christophe BERNADAC (HCL)
  • Pr Alexandre MOREAU-GAUDRY (CHU Grenoble Alpes-université Grenoble)
  • Pascal St-ONGE (CHUM)

10h15 à 11h : Enjeux éthiques, juridiques et opérationnels liés au fonctionnement des EDS : 

  • Comment garantir la qualité des données de santé saisies ?
  • Le respect de la confidentialité et de la protection des données nominatives de patients : quels impacts sur le pilotage des données de santé dans les établissements ?

Table ronde :

  • La qualité des données de santé saisies : une exigence méthodologique imparable ? 
  • Enjeux, verrous et applications de l’utilisation des données de santé pour développer la recherche et l’innovation : le rôle des Entrepôts de Données de Santé ?
  • Enjeux éthiques autour de l’exploitation massive des données de santé
  • Collecte et exploitation de données de santé : l’avis des représentants des usagers

Intervenants

  • Dr Marie VIPREY (HCL)
  • Pr Marc CUGGIA (CHU de Rennes)
  • Dr Gérald BATISTE (Institut Lady Davis, Hôpital Général Juif de Montréal)
  • Pr Shirin ENGER (centre universitaire de santé Mc Gill)
  • François BLANCHARDON (France Assos Santé)

11h à 11h30 : Pause

11h30 à 12h15 : Nouvelles expertises et besoins de transdisciplinarité en soutien au développement de la politique de données de santé dans les établissements : nouveaux métiers, nouvelles compétences et nouvelles collaborations disciplinaires (mathématique, informatique… « l’hôpital hors ses murs/ses habitudes »)

Exposés-conférences : Nouveaux métiers, nouvelles compétences et développement des approches collaboratives autour des données de santé : 

  • La démarche d’humanisation de la stratégie en données de santé au CHUM 
  • La constitution d’un réseau d’experts en modélisation des données de santé ?
  • Construire des partenariats transdisciplinaires pour développer la capacité à exploiter les données de santé au service de la recherche : l’accord de partenariat HCL/INRIA pour créer un pôle de développement en intelligence artificielle et une équipe projet dédiée aux modélisations dans le médical.

Intervenants

  • Anne NGUYEN (CHUM)
  • Pr Pascal ROY (HCL-UCBL1)
  • Pr Delphine MAUCORT-BOULCH (HCL- UCBL1)
  • Hughes BERRY (INRIA)

Le développement et l’intégration des technologies numériques innovantes issues des données de santé : un mouvement de transformation de l’organisation des soins et des établissements hospitaliers

12h15 à 13h : Des pratiques de soins en (r)évolutions !
Réalité virtuelle, objets connectés, intelligence artificielle (dont la diffusion de ChatGPT dans les soins), Metavers… Quelles perspectives pour quels risques ?

Cas d’usage

  • La stratégie de développement de l’IA en imagerie médicale : un partenariat gagnant-gagnant ? Partage d’expériences franco-québécoises
  • Unité de soins virtuels : un nouveau modèle de prise en charge des patients – l’exemple de l’hôpital général juif de Montréal 
  • Unité de soins intensifs en pédiatrie : l’exemple de l’hôpital Ste-Justine et du regroupement en IA appliqué aux soins aigus de l’enfant

Intervenants

  • Pr Loïc BOUSSEL (HCL-UCBL1)
  • Sous l’égide de Carl-Éric AUBIN (Polytechnique Montréal) :
    • Marie Pierre Faure (Institut TransMedTech)
    • Alexandre PARPALEIX (Milvue)
  • Danina KAPETANOVIC (OROT – CUISSOUEST de Montréal)
  • Dr Philippe Jouvet (CHUSJ)

13h à 14h30 : Déjeuner

Séquence 2

Requestionner la création de valeur à l’hôpital par la donnée de santé : exemples comparés France/Québec

Initiatives franco-québécoises en matière de données de santé et d’IA : quelles actions déjà engagées ?

14h30 à 15h00 : Un enjeu équivalent entre la France et le Québec ?

Exposés-conférences

  • Le traitement national des données de santé : un enjeu au Québec ?
  • Soutenir et promouvoir l’excellence de la recherche collaborative de l’IA en santé entre la France et le Québec 

Intervenants

  • Marc-Nicola KOBRYNSKY
  • Pierre-Albert COUBAT (MSSS Québec)
  • Axelle MENU (Health Data Hub)

Les données de santé, créatrices de nouvelles formes de valeurs dans les établissements hospitaliers 

15h à 16h15 : Regards croisés franco-québécois : 

  • Le renforcement des partenariats avec les industriels et l’écosystème de compétitivité économique du territoire
  • Les données de santé, sources de nouvelles valorisations pour les établissements ?
  • Les données de santé, un vecteur d’investissement renforcé dans les outils et les infrastructures numériques

Table ronde

  • Vision d’universitaires
  • Vision de partenaires industriels
  • Vision d’une société d’accélération du transfert de technologies
  • Visions d’équipes hospitalières

Intervenants

  • Pr Philippe MALBOS (projet MESOLYS de centre de calcul à très haute performance – SHAPEMED@Lyon)
  • Carla GOMES, DOCAPOST-MAINCARE (partenaire des HCL dans le cadre de l’entrepôt de données de santé)
  • Alain LAROCHELLE (Enovacom)
  • Sophie JULLIAN, Pulsalys (SATT Lyon)
  • Pr Loïc BOUSSEL, Stéphanie LION (HCL, projet SPECIAL, partenariat avec PHILIPS)
  • Anne-Marie ALARCO (CHU Sainte-Justine)

Les données de santé : l’affirmation d’un nouveau rôle confié aux CHU dans leur écosystème 

16h15 à 17h00 : Développer de nouveaux modes de management et de valorisation des compétences des professionnels de santé inventeurs/détenteurs d’innovations autour des datas

Exposés-conférences

Regards croisés France/Québec

  • La démarche d’intrapreneuriat aux HCL : un soutien aux professionnels de santé qui innovent et inventent

Intervenants

  • Armelle DION (HCL)
  • Nathalie TREMBLAY (HEC Montréal)

17h à 17h15 : Conclusion du colloque et perspectives de collaboration à poursuivre

Intervenants

Jean-Christophe Bernadac

Directeur des services numériques

HOSPICES CIVILS DE LYON

Alexandre Moreau-Gaudry

Professeur de santé publique (biostatistique, informatique médicale, technologies de la communication)

UNIVERSITE GRENOBLE-ALPES / CHU DE GRENOBLE

Pascal St-Onge

Gestionnaire

Centre d’intégration et d’analyse des données médicales (CITADEL)

Marie Viprey

Cheffe de service adjointe, service des données de santé

UNIVERSITÉ LYON 1 / HOSPICES CIVILS DE LYON

Marc Cuggia

Professeur d’informatique médicaleet de biostatistique

UNIVERSITÉ RENNES / CHU DE RENNES

Gérald Batiste

Directeur du département d’oncologie

Institut Lady Davis, Hôpital Général Juif de Montréal

Shirin Enger

Professeure agrégée, Faculté demédecine et des sciences de la santé, Université McGill

HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF DE MONTRÉAL

François Blanchardon

Représentant des usagers et Vice-président du conseil de surveillance des HCL, Président France Assos Santé Auvergne-Rhône-Alpes

France Assos Santé Auvergne Rhône Alpes

Anne Nguyen

Chief Health Data Officer

CHUM et CR-CHUM

Pascal Roy

Professeur de biostatistique

UNIVERSITÉ LYON 1 / HOSPICES CIVILS DE LYON

Delphine Maucort-Boulch

Vice-Présidente commission médicale d’établissement

UNIVERSITÉ LYON 1 / LBBS CNRS 5558 / HOSPICES CIVILS DE LYON

Hughes Berry

Adjoint au directeur scientifique en charge du domaine “Santé, biologie et planète numériques"

INRIA (INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE ET EN AUTOMATIQUE)

Loic Boussel

Radiologue, professeur d’Université

UNIVERSITÉ LYON 1 / CREATIS / HOSPICES CIVILS DE LYON

Carl-Éric Aubin

Chief Executive et Scientific Officer Institut TransMedTech

Institut TransMedTech(Polytehcnique Montréal)

Marie-Pierre Faure

Directrice adjointe des partenariats

Institut TransMedTech (PolytehcniqueMontréal)

Alexandre Parpaleix

Chief Medical Officer

Milvue

Danina Kapetanovic

Chief Innovation Officer

CENTRE INTÉGRÉ UNIVERSITAIRE ET DE SERVICES SOCIAUX DU CENTRE-OUEST DE L’ILE DE MONTRÉAL

Philippe Jouvet

Intensiviste pédiatrique

INSTITUT TRANSMEDTECH (MONTRÉAL)

Marc- Nicolas Kobrynsky

Sous-ministre adjoint, Direction générale de la planification stratégique et performance

Ministère de la Santé et des Services Sociaux (MSSS)

Pierre-Albert Coubat

Sous-ministre adjoint responsable du financement, de l’allocation des ressources et du budget

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec

Axelle MENU

Health Data Hub

Philippe Malbos

Professeur de mathématiquesVice-président Numérique, pilotage, modernisation et performance

UNIVERSITÉ LYON 1

Carla Gomes

Directrice Marché Santé, Structures de soins et Système de SantéDirection commerciale

DOCAPOSTE-MAINCARE

Alain Larochelle

Directeur national - Canada

Enovacom

Sophie Jullian

Directrice

PULSALYS

Stéphanie Lion

Chargée de mission COLYBRI

HCL

Anne-Marie Alarco

Chief Innovation Officer

CHU Sainte-Justine

Armelle Dion

DIRECTRICE DE L’INNOVATION

HOSPICES CIVILS DE LYON

Nathalie Tremblay

PRÉSIDENTE

GESTION NEVE